Salle (H), Titres pour Lille MHC (Elite) et Girondins de Bordeaux (N1)


Crédit photo: Lille MHC

Les finales salle chez les garçons avaient lieu le week-end dernier à Cambrai. Point d’orgue d’une saison qui se termine très tôt cette année mais qui a délivré des surprises notamment en Nationale 1. Les équipes du Président Villain avaient  mis en place une belle organisation efficace qui a permis d’accueillir dans les meilleures conditions les équipes et leurs supporters. Le beau jeu et l’enjeu furent a l’honneur tout le week-end et  donnèrent lieu à des rencontres  passionnantes. Un vrai beau week-end de hockey en salle, comme les aime le parquet de  la salle Vanpoulle qui est devenu la reference ces dernières années: 7 finales sur 10.

Elite

Demi finales:                                                                                                                                                                   LUC Ronchin- Amiens: 3-0                                                                                                                                              Lille MHC- CA Montrouge: 6-2

Deux demi finales offensives ou la logique du classement a parlé. Le LUC  et le LMHC ont géré leurs rencontres en y mettant la manière.

3e 4e place:                                                                                                                                                                    CA Montrouge- Amiens: 5-3                                                                                                                                         Dans cette rencontre qui mettait face à face 2 collectifs jeunes issus du groupe gazon, c’est le Ca Montrouge qui a eu le dernier mot.

Finale:                                                                                                                                                                    Lille MHC- LUC Ronchin:2-1                                                                                                                         Une vraie finale de salle, âpre, tendue ou les 2 équipes ont défendu. Un collectif mêlant habilement jeunesse et expérience côté Lillois, pour qui la salle constitue une bonne base de travail pour la saison gazon. Une équipe qui s’appuie sur des individualités fortes côté ronchinois: les frères Loockwood, Olivier Sanchez , François Scheefer, Arthur Thieffry et un objectif européen affiché pour la salle.

Cette finale indécise a fait vibrer la salle Vanpoulle. A l’ouverture du score de Igor Loockwood, le LMHC a rapidement répondu par un PC converti par FX Laffineur. Le score a la mi-temps, 1-1, malgré un stroke non converti par Lille laissait le suspense entier. Les occasions se sont succédées de part et d’autre en 2e mi-temps, les gardiens étant particulièrement mis  en évidence. C’est à 6 minutes du terme que Thomas Becuwe donnait l’avantage aux bleus et trompait Arthur Thieffry.  Marc Regnault annihilait de son côté les dernières tentatives des mauves.

 

Nationale 1

les demi finales ont tenu leurs promesses . Les 2 premiers de la phase de poule, Racing CF et Douai avaient semblé baisser de régime lors du 3e tournoi. Confirmation ce week-end.

Dans la 1e demi-finale, les nantais ont démontré qu’ils avaient leur place dans le top 4. Menant quasiment tout le match, ils se sont fait rejoindre par des parisiens expérimentés qui l’ont emporté dans les dernières secondes grace à un but de Nicolas Martin-Brisac. Racing CF- Nantes: 4-3.

L’autre demi opposait Douai aux Girondins de Bordeaux. Rejoints au buzzer, les Girondins étaient poussés aux shoot-out. la dynamique semblait alors douaisienne, mais les bordelais trouvaient les ressources necessaires pour remporter l’exercice. Douai- Gs Bordeaux: 3-3; SO: 1-2.

Dans la petite finale, les douaisiens remportaient facilement le bronze, petit lot de consolation pour une équipe qui visait l’accession. Douai-Nantes: 6-2.

Libérées de la pression du résultat, puisque l’accession en Elite était acquise, Le Racing et Bordeaux  pouvaient s’offrir une finale débridée et offensive. A ce jeu, ce sont les Girondins, portés par une belle dynamique  qui étaient les plus efficaces. Gaspard Clin offrait le titre aux Bordelais en convertissant le dernier PC du match, pendant les arrêts de jeu. Girondins Bordeaux- Racing Club de France: 4-3

girondins bdx

Crédit photo: Girondins Bordeaux

Echos de la salle Vanpoulle

  • Cette année, c’était le 50e titre en salle qui était en jeu,  puisque le 1e championnat a eu lieu en 1968 à Saint Maur avec une finale remportée par le FC Lyon. On fêtera le cinquantenaire en 2018?
  • Montées, descentes: Les Girondins de Bordeaux et Le Racing club de France rejoignent l’Elite. Ils seront remplacés en Nationale 1 par  L’Iris Lambersart et l’As Rouen .
  • C’était une première pour Fabrice Delattre, multititré en tant que joueur, il remporte son 1e titre avec le LMHC comme entraineur.
  • Chez Laffineur on avait choisi l’option 100% gagnant. Si Benjamin défendait les couleurs du LUC, François-Xavier a remporté le titre avec le LMHC.
  • 23 . C’est le chiffre du jour pour Le Lille MHC. Les lillois ont remporté leur 23e titre en salle. Un record qui sera difficile a égaler et que les lillois veulent encore améliorer.
  • Le palmarès des titres salle: Lille MHC: 23, Amiens: 7, CA Montrouge: 5, Stade Français et Cambrai HC: 3, FC Lyon , Lyon OU et Valenciennes: 2, Racing CF, Saint Germain, Luc Ronchin: 1.
  • La saison salle n’est pas terminée pour le LUC Ronchin. Les champions de France 2016 défendront les chances françaises du 10 au 12 février  à Budapest en Hongrie, en coupe d’Europe des clubs. Objectif: remonter la France en Trophy (2e niveau). La poule du Luc: SK Senkvice (SVK), HC NSA Sofia (BUL),HK Triglav Predanovci (SLO).
  • Les chats ne font pas des chiens. Chez Desgouillons, on connaît Olivier, qui  a remporté son lot de titres avec le LMHC et  participera prochainement à la Coupe du monde des plus de 40 ans. On va apprendre à connaître Mattéo, son fils,  qui vient d’ouvrir son compteur de médailles avec les Girondins de Bordeaux.

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Répondre