Autour des terrains


Crédit Photo: MSD Chartres

 

  • Cette semaine, découvrez le nouveau terrain de la MSD Chartres. Un bel outil de développement pour un club qui attend depuis très longtemps de pouvoir jouer sur ses installations en extérieur.

 

  • Sélection équipe de France -21, stage de préparation à Wattignies du 4 au 6 novembre:

.selection-edf-4-au-6-11

Cédric de Taye a insufflé un fort accent nordiste, plus précisément Lillois (LMHC  7 et Luc 3) à  un groupe qui s’envolera prochainement pour la Coupe du Monde U 21 à Santiago, au Chili.

 

  • La réflexion  de la semaine

En France, la période de mutation ne  s’arrête vraiment qu’ au 28 février. En effet, même si après la reprise du championnat la période est dite contrôlée, rien n’empêche un club de se renforcer pour la 2e partie du championnat, pour les play-offs ou pour les play-downs.  Cela permet de gagner ou  sauver (ou de la perdre !) une saison sur 6 matchs.

Plusieurs remèdes:

  • Limiter la période de mutations  à la date de reprise du championnat ou au 1e octobre.
  • Modifier la formule du championnat Elite, avec 10 clubs  et revenir à demi/finales et finale  pour le haut;  1 descente directe et un play off play down à 4 (8e et 9e Elite et 2e 3e N1)
  • Revenir à une formule qui avait cours il y a 3 ans, peut être plus compliquée, mais qui donnait des enjeux à chaque phase du championnat et permettait de mixer la N1 et l’Elite.
  • Un mix de ces 2 solutions.

Qu’en pensez vous ?

 

  • On vote aussi à la FIH

Le congrès de la FIH commence dès le week-end prochain

3 candidats sont en lice pour remplacer l’espagnol Leandro Négre: David Balbirnie, Irlande; Narinda Batra, Inde et  Ken  Read, Australie.

9 candidats sont aussi en lice pour 4 place au Comité Directeur.

Une semaine riche d’enseignements pour la délégation française ?

 

 

  • La Brève

Elle nous vient d’un arbitre qui l’a vécue, et qui nous l’a transmise. Alors on peut la publier.

L’arbitre: « Y’a trop d’arbitres sur le terrain ».

La réponse (joueur ou spectateur): « t’as raison et c’est pas toi le meilleur ».

1 commentaire sur Autour des terrains

  1. Triste fédération qui peine depuis maintenant des années à nous offrir une formule de championnat qui tienne la route dans le but de contenter une minorité au détriment du « reste »(soit la plus grande partie). La preuve en est cette année avec un championnat à 6 et 2 équipes qui patientent (comme la saison dernière) et regroupent leurs forces en attendant les matchs à enjeux de fin de saison.

    Plutôt que de proposer des formules, à n’y rien comprendre ou vous pouvez être amené à rencontrer 4 voire 6 fois la même équipe dans une saison. Ce qui n’a aucun intérêt ni pour le hockey français ni pour les clubs et encore moins pour les joueurs.
    Faisons simple:
    1 formule à 10 clubs avec matchs allers/retours, 1/2 finales & finale pour les 4 du hauts. Le 10 ème descend directement et le 9ème joue un barrage. Une saison a minima à 18 matchs contre 20 pour la formule du championnat de la saison passée.
    Formule au détriment du niveau de jeu me direz-vous…
    1) La formule actuelle n’y contribue pas. En effet tous les matchs n’ont pas la même valeur (remise au compteur à zéro des compteurs pour play off et play downs).
    2) Plus de clubs en élite = moins de jeunes amenés à quitter prématurément leur club formateur évoluant dans la division inférieure pour jouer en 1ere division. Je pense notamment à des jeunes du CREPS/INSEP. Les clubs formateurs ne sont pas nécessairement les clubs qui occupent les 1ère places du championnat de 1ère Div.
    3) Rajouter 2 clubs en élite ne va pas « affaiblir » le niveau de jeu du championnat français cf. le barrage de l’année passée qui s’est joué dans un mouchoir de poche sur 2 matchs!!!
    4) La quasi totalité des champ européens se jouent à 10 clubs (grandes nations mais aussi en Italie et en Ecosse par exemple).

    Dernier point: Limiter les transferts au 1er octobre. Régelementation encore trop flou.

    Amicalement,

    Séb

Répondre