Elite: Lille et Saint Germain au rendez-vous.


Le coup d’envoi de la finale Hommes était donné par Diran Manoukian  , 99 ans et 3 participations aux Jo. 

 

Finales du championnat de France Elite au Stade Français

Beau temps, belle organisation.

Les 2 favoris étaient au rendez-vous et ont maîtrisé leur sujet.

Les 2 finales ont proposé des des scénarios pratiquement identiques, Lille et Saint Germain imposant rapidement leur  jeu  pour laisser peu de place au suspens.

 

Chez les dames

Lille MHC- Saint Germain: 2-1

En laissant place au jeu, les  2 arbitres Yolande Lanzas et Ines El Hajem, ont permis à  cette première finale de nous offrir  un beau spectacle.

Deux  systèmes de jeu:  maîtrise collective et pressing haut pour Lille; système défensif et jeu de contre côté Saint Germain

Lille a eu peur 2 minutes en début de match, avec 2 offensives sangermanoises bien bloquées par Joséphine Hermant leur gardienne. Ensuite, les lilloises ont monopolisé la balle, avec un pressing haut efficace jusqu’à la   fin de la rencontre . Agathe Blanchet a ouvert le score logiquement, à la suite d’un corner défendu par Saint Germain en fin du 1e quart temps. les Lilloises ont consacré leur mainmise  en début de 3e quart temps, Victorine Vankemmel reprenant à bout portant un renvoi de Domitille Pierrard  suite à un tir de Juliette Leman. Saint germain a enfin poussé dans les 5 dernières minutes après le  but de Delfina Gaspari , mais la réaction était trop tardive face à des lilloises qui ont eu de nombreuses occasions d’aggraver le score,  et ont géré leur fin de match.

Chez les hommes

Saint-Germain- Lyon: 3-2

Comme chez les dames, le bon arbitrage de Messieurs Duhem et Fenaert a participé de la qualité du spectacle.

Un jeu tourné vers l’attaque et la maîtrise de la balle pour Saint Germain. La défense et le contre rapide pour Lyon.

Sur ces bases, malgré quelques opportunités Lyonnaises, Saint Germain a fait la différence dès le 1e quart temps conclu sur un sec 3-0. Deux PC de William Jeammot , le deuxième suivi immédiatement d’un but de Gabriel Stijn  ont rapidement donné la tendance. Lyon ne renonce jamais, mais le but de Guillaume Pin (PC)  à   3 minutes de la fin du match, était trop tardif,  le 2e but lyonnais signé Gaspard Baumgarten d’un tir croisé du revers ne donnant que 20 secondes d’espoir supplémentaire, bien maîtrisées par Saint Germain.

A Noter

A l’issue de la finale Dames, Sophie Verley,  l’entraineur du Lille MHC a pris la parole pour féliciter son groupe qui a dominé toute la saison, sans se relâcher, pour remercier  le Stade Français pour son organisation et son parcours en championnat. Elle a  également souligné,  même si tout n’est pas encore parfait , le nouveau climat positif instauré entre les clubs et l’encadrement des  équipes de France féminines, rappelant que c’est ensemble que le hockey féminin progressera, et que c’est ensemble que nous serons prêts pour 2024.

Les commentaires du Live streaming étaient complétés par les interventions de Bertrand reynaud, DTN , pour la finale hommes et de Gael Foulard pour la finale dames. Si pour les garçons Bertrand Reynaud a semblé à l’aise, alternant commentaires techniques et anecdotes sur les joueurs, l’intervention de Gael Foulard était plus moyenne, un peu trop orientée et moins précise. A travailler.

Le  programme papier présentait l’ensemble des clubs Elite.  Où l’on apprend que Olivier Trochu président du Douai HC est également Président du Polo. Un petit gag qui devrait faire rire – jaune- du côté de Marcq en Baroeul mais qui n’étonnera pas du côté de la cité de Gayant au vu de l’activité et du dynamisme du Président Trochu.

Soyez le premier à commenter

Répondre