Effectifs et résultats, notre enquête 2018.


Hockey News étudie depuis 2 ans , la corrélation entre les effectifs des clubs et leurs résultats, de manière à essayer de mieux connaître le hockey  français.

Quoi de mieux qu’un tableau et des chiffres  comme éléments de base de la réflexion.

Cette nouvelle livraison, permet de suivre l’évolution sur trois ans  avec les chiffres des effectifs connus au 31 mars 2018 et les résultats  de la saison 2017.

Par simplification, comme les années précédentes,  elle ne porte uniquement que sur les effectifs  et les résultats gazon, qui concernent tous les clubs.

Les chiffres qui ont servi de base à l’étude  sont ceux connus au 28 mars  2018. Les résultats sont ceux figurant dans le calendrier des championnats, édités par la FFH. Ils  portent sur les finales disputées par les clubs dans les championnats nationaux masculins et féminins proposés par la FFH, allant des U12 aux vétérans.   En italique  figurent les chiffres des études 2016 et 2017

 

année Classt Total % Hausse Homme Femmes Finales
2018 1 420 1,69% 303 117
1 LILLE MHC 2017 1 413 -3,95% 292 121 3
2016 1 430 312 118 5
2018 2 346 3,59% 226 120
2 ST GERMAIN HC 2017 2 334 1,52% 228 106 5
2016 3 329 228 106 4
2018 3 345 20,63% 214 131
3 POLO  MARCQ 2017 5 286 1,78% 190 96 2
2016 4 281 202 79 1
2018 4 323 1,57% 222 101
4 IH LAMBERSART 2017 3 318 -4,22% 222 96 2
2016 2 332 232 100 1
2018 5 310 5,08% 214 96
5 F C LYON HC 2017 4 295 6,12% 221 74 3
2016 5 278 214 64 2
2018 6 306 24,90% 218 88
6 CA MONTROUGE 2017 8 245 4,70% 176 69 3
2016 7 234 173 61 4
2018 7 261 2,35% 185 76
7 STADE FRANÇAIS 2017 7 255 9,91% 186 69
2016 8 232 168 64 1
2018 8 249 -2,73% 149 100
8 VILLA PRIMROSE 2017 6 256 5,79% 142 114
2016 6 242 146 96
2018 9 216 -0,46% 140 76
9 R C DE FRANCE 2017 10 217 13,61% 142 75 2
2016 11 191 128 63 1
2018 9 216 14,29% 181 35
9 PARIS JB CASG 2017 14 189 0,00% 157 32
2016 14 189 155 34 1
2018 11 213 8,12% 178 35
11 WATTIGNIES HC 2017 13 197 11,93% 168 29
2016 13 176 167 9
2018 12 208 -6,73% 141 67
12 CAMBRAI H C 2017 9 223 4,21% 146 77 3
2016 10 214 145 69 3
2018 13 207 0,98% 148 59
13 DOUAI  HC 2017 12 205 -5,09% 147 58 1
2016 9 216 155 61 1
2018 14 153 0,00% 115 38
14 VALENCIENNES 2017 16 153 7,75% 107 46
2016 17 142 102 40
2018 15 146 ns 124 22
15 H C  NANTES 2017 11 206 10,16% 158 48
2016 12 187 144 43 1
2018 16 146 -9,32% 121 25
16 AMIENS SC 2017 15 161 11,03% 131 30 2
2016 15 145 124 21 2
2018 17 144 7,46% 142 2
17 Gs  BORDEAUX 2017 19 134 -6,94% 130 4
2016 16 144 142 2
2018 17 144 -2,70% 88 56
17 LUC RONCHIN 2017 18 148 95 53
2016 nc 1
2018 19 140 23,89% 14 126
19 SA MERIGNAC 2017 nc 113 24,18% 14 99 1
2016 nc 91 10 81
2018 20 133 9,92% 118 15
20 AS ROUEN 2017 20 121 113 8
2016 nc 1
ANTIBES 2018 133 5,56% 92 41
21 2017 126 108 18
2016 nc
Charcot Ste Foy 2018 22 130 20,37% 92 38
22 2017 nc 108 4,85% 86 22
2018 23 103 ns 68 35
23 CARQUEFOU HC 2017 17 152 108 44
2016 nc 1

On constatera que les 20 premiers clubs français enregistrent de nouveau  une progression moyenne d’environ 3,5%.


Effectifs

Les clubs de Carquefou et Nantes enregistrent des résultats négatifs importants. L’explication tient  à l’enregistrement des  licences jeunes U10 et U8  en loisirs sur la saison 2018, alors qu’ils étaient enregistrés en compétition les années précédentes.

Quatre  clubs voient leurs effectifs progresser de 20% ou plus en 2018: Polo de marcq, CA Montrouge, SA Mérignac et Charcot  Ste Foy. Mention spéciale à Mérignac qui enregistre cette hausse pour la 2e année consécutive.

Le Paris Jean Bouin et Wattignies franchissent le cap des 200 en 2018.

6 clubs dépassent les 300 licenciés compétition en 2018, ils n’étaient que 4 en 2017.

La féminisation moyenne est stable, et  se situe à environ 30%. Elle   permet d’envisager une belle marge de progression.

 

Résultats

La répartition des finalistes est relativement stable. Si Lille décroche un peu, en terme de finalistes, il place toujours autant d’équipes dans les carrés finaux des différents championnats. Les finales se partagent toujours entre les mêmes clubs formateurs, ayant mis en place des écoles performantes gage de développement.

Et demain?

La compétition internationale commence en France. Le renouveau des équipes nationales  passera t’il  par les clubs ? C’est la question que nous nous posions ces 2 dernières années.

Elle reste posée avec d’autant plus d’acuité que 2 phénomènes se dessinent: départ des meilleurs joueurs vers l’étranger , essentiellement la Belgique et vers Paris avec l’effet INsep et Clubs parisiens. Les clubs Elite de Province peuvent se poser raisonnablement la question: continuer à former des jeunes ou consacrer ce budget pour entretenir une équipe Elite performante avec des apports extérieurs ?

Le plan hockey 2024 et le mode de préparation des sélections nationales constituent des enjeux majeurs pour le développement du hockey français et se devront de répondre à ces questions.

Briller aux JO n’aura d’intérêt qu’avec  une multiplication  de nos clubs et de nos pratiquants et une amélioration importante du niveau de nos championnats.

 

JMD  Hockey News

9/04/2018

Soyez le premier à commenter

Répondre