Autour des terrains (17/05)


Le Stade Yves du Manoir, avant sa transformation en site d’accueil du hockey pour  Paris 2024

  • Equipe de France masculine

La préparation pour la World League se poursuit.Les 3 tests contre une sélection provinciale  chinoise se sont révélés positifs: 2 victoires à Wattignies: 2-1 et 3-0 et une victoire à Gand 1-0. La finition n’est pas encore au rendez-vous, mais il reste encore un peu de temps pour la peaufiner.

  • Le Comité Nord  de hockey innove.

Bertrand Schoumacher, son président,  peut être content. Dans les actions de développement prévues par le Comité, figurait la participation à des tournois européens pour les U11 et U12, en lieu et place des championnats de France des départements dont le niveau avait été jugé insuffisant. 4 collectifs sont concernés: U11 et U12 filles, U11 et U 12 garçons.

Pour préparer les 3 tournois qui auront lieu en juin, en Belgique Allemagne et Pays Bas, ont été mis en place les stages du dimanche (17h 19h) animés par une équipe technique: Théo Plouvier, Camille Vanhecke, Elodie et  Alexandrine Franchomme . 6 journées de stage ont été organisées  (Douai, Cambrai, Lille, Lambersart). Pour les  2 premières, les regroupements se faisaient sur 2 sites, regroupant les jeunes du Nord et du Sud du département. Elles ont permis de faire une première selection parmi les 80 garçons et 60 filles qui ont répondus présents. La selection s’est ensuite affinée pour arriver à la sélection finale qui concernera 14 jeunes par collectif.

 

  • Mouvements dans les clubs

Peu d’annonces pour le moment, équipe de France et barrage Elite occupent les esprits. Espérons pour Amiens que le 2e barrage d’accession à l’Elite sera le bon, car quelques jeunes champions de France U19 sont dans le collimateur de nombreux clubs.

Le Paris Jean Bouin  recherche un coach pour son équipe 1ere et/ou directeur technique de l’école de hockey (plein temps).

Pas de départ annoncé au Racing, hormis leur étudiant espagnol qui repart pour les études. Des renforts sont attendus .  Nicolas Jaquet qui réalise pour une première,  une très belle  saison reste en place.

A Lyon, pas de mouvements prévus, sauf arrivée providentielle d’un étudiant sur les bords du Rhone. Gaspard Baumgarten pourrait être absent 6 mois, le temps d’effectuer son stage d’ingénieur. A confirmer.

A Lille, Mathias Dierckens (on le pressentait)  sera le nouvel entraineur d’un groupe jeune qu’il connaît bien.

A Montrouge, Aymeric Bergamo devrait conserver son groupe. Pas ou peu de départs. Arrivée de 2 à 3 joueurs dont un gardien de but étranger.

A Saint Germain, on parle  de la retraite de Pierre Louis Verrier . L’inoxydable sangermanois manquerait il une nouvelle EHL ?

A Wattignies, le groupe de Stephane Drieux  qui s’est stabilisé avec 3 ans en Elite,  et s’est fortement rajeuni, ne devrait pas enregistrer de départ.

 

  • Les filles de Nantes

Pour Matthias Pervier, la saison de Nationale 1 se termine avec le maintien en poche, mais avec beaucoup d’inconnues pour la saison prochaine. Le bilan est plutôt positif,  les jeunes nantaises ont fait preuve d’une belle assise défensive, créant des problèmes au quatuor de tête. Elles ont été handicapées par l’absence pour selection de leur meilleure joueuse, et ont subi un peu de flottement en milieu de saison.

A court d’effectif pour la saison prochaine, 10 jeunes bachelières entameront leurs carrière universitaire sous d’autres cieux,  les nantaises ne devraient pas repartir en Nationale 1. Il faudra attendre un an et l’arrivée d’une nouvelle génération pour envisager le retour en championnat national. Pour éviter ces aller/retour, des discussions sont en cours avec Carquefou garder et développer un pole féminin performant en Loire atlantique.

Au delà, Matthias a trouvé cette année le championnat plus intéressant, avec plus de matchs (trop sur la fin de saison). Le classement reflète les forces en présence. Une satisfaction également concernant les play-down et l’accord des clubs et de la CSN pour une programmation qui a permis au nombreuses futures bachelières de participer à l’ensemble des matchs.

 

  • Le club house du Lilhoc

L’accueil était devenu un peu « flottant » ces derniers mois, et  l’exploitation ne correspondait plus aux attentes du club.

Un nouveau chapitre commence,   avec l’arrivée d’une nouvelle équipe emmenée par les calaisiens, Axel et Arnaud Wacheux . Une équipe jeune, dynamique, pleine de projets et d’ambition. « Pré-réouverture » du club house le samedi 20 mai. Le club house sera bien entendu ouvert le 21 mai pour une journée 100% hockey féminin, avec un service qui se met en place et qui ne sera peut-être pas encore à 100%.

 

  • • Mérignac

L’heure est grave pour le hockey sur gazon féminin à Mérignac. En effet, malgré son statut de seul sport collectif mérignacais ayant offert à la ville de Mérignac un titre de Champion de France en 2014, la section du SAM est en plein doute quant à son avenir.

La section ne dispose toujours pas d’un outil de travail pour ses 420 adhérentes. Les 120 compétitrices pratiquent sur un terrain en fin de vie sur le site des Girondins Omnisports à Rocquevielle et les petites filles de l’école de hockey voyagent entre Rocquevielle, le Jard et autres points de chute aléatoires à Mérignac.

Pourtant, les équipes premières brillent encore une fois cette saison. L’équipe 1 Salle remonte en Élite. Les U19 Salle terminent 4e en championnat de France, les U12 sont 5e et les U10 remportent le titre en Aquitaine. De son côté l’équipe 1 Gazon jouera au mois de Mai sa montée en Élite (match le 25 mai à 15h contre Lille et le 28 mai à 15h contre St Germain). Rappelons qu’aujourd’hui, quasiment 100% de l’équipe 1ère a été formée au SAM.

Hockey News se devait de relayer le message du SAM qui fait partie du paysage du hockey français et qui mérite largement un terrain dédié.

 

D’un papa à propos des stages de selection du Comité du Nord (voir ci avant).  » super ces stages et bien organisés. L’occasion pour mon fils d’apprendre qu’il ne suffit pas de participer pour être sélectionné, mais qu’il faut faire le maximum. Une bonne expérience ».

« Pour connaître les résultats de l’équipe de France contre la Chine » , il vaut mieux être abonné à la Voix des Sports ou à l’équipe.fr. Je cherche encore sur le site de la FFH. »

 

Soyez le premier à commenter

Répondre